COMMENT LES CONTRAINTES MÉCANIQUES

(PRESSION/TENSION) PEUVENT-ELLES

INFLUENCER LE DÉVELOPPEMENT

DES MAXILLAIRES ET LE POSITIONNEMENT

DES DENTS?

 

 

 

La majorité des os de la face et particulièrement les maxillaires

se développent à partir d'une ossification membraneuse

contrairement à la plupart des os du squelette se

développant à partir d'un processus d'ossification endochon-

drale. Cette ossification membraneuse est un processus de

croissance secondaire et adaptative en réponse aux sollicitations

musculaires (par pression – tension). Il existe donc un

processus d'apposition/résorption osseuse au niveau des sutures

entre les os de la face et du crâne, des périostes mais

également des desmodontes (ligaments alvéolo-dentaires) en

réponse à ces sollicitations. « La fonction crée donc l'organe

». Ainsi des fonctions musculaires normales entraîneront

une croissance normale de l’os et favoriseront une place

suffisante et nécessaire au bon placement des dents. Au

contraire, face à des fonctions insuffisantes, la croissance

sera perturbée et la place nécessaire pour assurer l’ajustement

de chaque dent sera réduite de manière à entraîner des

malpositions dentaires.

Il faut savoir que l’os est toujours perdant face à un muscle

lorsque l’os lutte face à une tension ou une pression imposée

par un muscle.

Une tension instaurée par un muscle sur ses insertions osseuses

favorise le façonnement de cet os. C’est ainsi que les

maxillaires pourront s’écarter par la mise en tension des

muscles maxillo-faciaux.

Une pression instaurée par un muscle sur un os favorise

aussi son façonnement. C’est ainsi que la langue permet un

écartement physiologique de la suture intermaxillaire du palais,

grâce à la pression qu’elle impose par sa position haute

de repos.

Il est aussi très important de signaler qu’une force de 1.6 gr

appliquée sur une dent pendant 8 semaines peut la déplacer

de 1mm. Par ce mécanisme, il est aisé de comprendre

qu’une langue basse peut pousser les incisives vers l’avant

et favoriser par la suite une béance antérieure. L’équilibre

musculaire maxillo-facial est donc essentiel pour assurer le

parfait positionnement occlusal dentaire.

 

Retour à l'accueil