LA RESPIRATION BUCCALE PEUT-ELLE AVOIR DES

RÉPERCUSSIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

FACE ET DE LA POSTURE ?

respiration.png

Une respiration buccale exclusive                         

ou même alternée peut avoir des

répercussions importantes sur le

développement de la face et sur la

posture. La respiration buccale entraîne

une position basse de la

langue au niveau mandibulaire et

ne stimule pas la suture médiane

du palais empêchant l’expansion

transversale de celui-ci, et lui donnant

une forme en v avec des malpositions

dentaires, un ou des articulés inversés et

asymétries, des déformations osseuses au niveau de l'étage

inférieur et moyen de la face. Il a été également constaté

qu'une respiration orale entraîne des problèmes respiratoires

plus fréquents (rhinites, rhinopharyngites, asthme, otites,

trouble du sommeil et parfois retard de croissance). Elle entraîne

également une modification de la posture cranio-cervicale

pour faciliter le passage de l'air (extension cervicale et

une projection de la tête en avant). De plus, une respiration

buccale entraîne une sécheresse de la bouche responsable

de caries dentaires par réduction de minéralisation par la salive.

La respiration buccale et non nasale physiologique peut avoir

deux étiologies:

Dans 80% des cas elle est due à une habitude (succion du

pouce, tétine ou autres corps étrangers)

Dans seulement 20% des cas elle est due à une obstruction

(rhinite par allergie ou infection, anatomie de la cloison nasale

 

 

Retour à l'accueil